Le Québec a une longue histoire d’excellence en natation. Plusieurs de ses nageurs se sont démarqués sur la scène internationale et ces médailles ont profondément impacté l’identité de la natation québécoise. Nous avons donc sélectionné les médailles ayant eu le plus d’impact.

2015-2020

Voici une sélection de 16 médailles internationales gagnées par des nageurs et nageuses québécois depuis 2015.

Sandrine mainville

BRONZE 4x100m libre – Jeux Olympiques, Rio de Janeiro, 2016

Le 6 août 2016, lors des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro, Sandrine Mainville est devenue la première québécoise depuis Marianne Limpert en 1996 aux Jeux Olympiques d’Atlanta à remporter une médaille olympique. Lors de la finale du relai 4x100m libre féminin, Sandrine est la première à plonger et passe le relais dans un temps époustouflant de 53 s 86, en route pour un nouveau record national de 3 m 32 s 89!

Katerine Savard

BRONZE 4x200m libre – Jeux Olympiques, Rio de Janeiro, 2016

Lors des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro, si le 4x200m libre avait eu lieu plus tôt, Katerine aurait été la première québécoise depuis 1996 à remporter une médaille. Devancé par quelques jours par Sandrine, ceci ne lui enlève absolument rien. Après une année en montagne russe d’émotion, Katerine a su faire le deuil de sa meilleure épreuve, le 100m papillon et a réussi à mener le relais canadien à une médaille de bronze. Son temps de 1 m 57 s 91 leur permette également d’établir une nouvelle marque nationale en 7 m 45 s 39!

Aurélie Rivard

OR 50m libre – Jeux Paralympiques, Rio de Janeiro, 2016

Aurélie a impressionné la planète entière lors des
Jeux Paralympiques de 2016. Ce fût difficile de choisir quelle médaille était
la plus impressionnante, tant il y avait de choix. 3 or, 1 argent, 2 records du
monde, 1 record paralympique, on avait le choix. C’est finalement sa victoire
au 50m libre en un temps record (mondial!) de 27 s 37 qui s’est vu sélectionné!

Benoit Huot

BRONZE 400m libre – Jeux Paralympiques, Rio de Janeiro, 2016

Tout le monde connait Benoit. Il aurait eu sa place dans les faits saillants même si on était retourné jusqu’en 2000 aux JO de Sydney. Cependant, cette médaille de bronze acquis chèrement au 400m libre était la 20e médaille remportée par Benoît et probablement l’une de ses plus satisfaisantes. En plus d’améliorer son propre record canadien en 4m04s63, Benoit est devenu le 2e athlète paralympique le plus décoré de l’histoire du Canada. Si ce n’est pas assez, on ne sait pas ce qui pourrait l’être!

Sandrine Mainville

BRONZE 4x100m libre mixte – Championnats du monde FINA, Kazan, 2015

Une autre médaille, une autre performance de Sandrine. Avant même les Jeux Olympiques de Rio, elle faisait partie des meilleures et a remporté une médaille de bronze avec l’équipe de relais mixte du 4x100m libre. À ce moment, les athlètes mettaient fin à une disette de plusieurs années sans médailles sur la scène des championnats du monde en relais.

Nicolas-Guy Turbide

BRONZE 100m dos – Jeux Paralympiques, Rio de Janeiro, 2016

Nicolas-Guy Turbide a remporté sa première médaille paralympique au 100m dos lors des jeux de Rio de Janeiro. C’est en abaissant sa propre marque canadienne qu’il a réussi à obtenir la médaille de bronze. La première médaille et certainement pas la dernière! 

Katerine Savard et Alexia Zevnik

OR 4x200m libre – Championnats du monde 25m, Windsor, 2016

Katerine Savard et Alexia Zevnik ont alliées leur force et ont permis à l’équipe de relais féminine du 4x200m libre de devenir championne du monde! Nageant sur l’équipe des prélims, Alexia permet à l’équipe de se qualifier pour les finales. Lors de cette finales, Katerine et ses coéquipières explosent le record national pour remporter la première médaille d’or canadienne de l’histoire des championnats du monde en petit bassin. En plus, tout cela en sol canadien devant famille et amis. Ce n’est pas tous les jours que l’on peut se vanter d’être championne du monde.

Sandrine Mainville et Alexia Zevnik

OR 4x50m libre – Championnats du monde 25m, Windsor, 2016

Ce n’est pas tous les jours que l’on peut se vanter d’être championne du monde, mais Alexia Zevnik a pu le faire, avec ce deuxième titre en deux épreuves de relais aux championnats du monde (25m) à Windsor en 2016. Aidée par Sandrine Mainville, elles ont mené la charge pour le Canada qui se voyait ainsi être l’équipe la plus rapide dans la piscine.

Alexia Zevnik

ARGENT 200m dos – FISU, Taipei, 2017

Alexia Zevnik a réussi l’exploit peu commun de gagner une médaille individuelle lors des FISU 2017. Ces « Jeux Olympiques pour étudiants-athlètes » ont toujours offert du calibre très relevé. Alexia a réussi à remporter la médaille d’argent au 200m dos, devenant la première nageuse québécoise depuis Katerine Savard en 2013 à gagner une médaille individuelle aux FISU.

Katerine Savard, Sarah fournier et Alexia Zevnik

OR 4x100m libre – FISU, Taipei, 2017

Katerine, Sarah et Alexia ont permis au Canada de remporter la médaille d’or du 4x100m libre aux FISU 2017. Ces « Jeux Olympiques pour étudiants-athlètes » ont toujours offert du calibre très relevé et nos trois québécoises sont montées sur la plus haute marche du podium. Un exploit en soi!

Xavier Desharnais

OR 32km – COUPE DU MONDE FINA ULTRAMARATHON SWIM SERIES, Roberval, 2015

La Traversée du Lac St-Jean est une épreuve de natation en eau libre comptant sur le circuit des coupes du monde FINA. En 2015, Xavier est devenu le premier canadien de l’histoire à remporter cette épreuve deux années d’affilé. Après 7 h 20 m d’effort, il entrait dans la légende de la nage en eau libre canadienne.

Philippe Guertin

OR 10km – COUPE DU MONDE FINA MARATHON SWIM SERIES, Roberval, 2016

Philippe Guertin a réalisé l’exploit peu banal de gagner une coupe du monde de natation en eau libre de 10km. À Roberval, lors de la 6e étape de la saison, Philippe est devenu le premier québécois de l’histoire à remporter un 10km FINA et le premier canadien depuis Richard Weinberger, en 2012.

Audrey lacroix

OR 200m papillon – Jeux Panaméricians, Toronto, 2015

La légende d’Audrey Lacroix n’est plus à refaire. Membre de l’équipe canadienne pendant presque 20 ans, Audrey a gagné beaucoup de médailles. En 2015, lors des jeux panaméricains, une compétition regroupant les meilleurs nageurs des Amériques, elle a nagé un excellent temps de 2 m 07 s 68, bon pour la première place. Championne des Amériques, pas mal non?

Alexia Zevnik

ARGENT 100m libre – Jeux Panaméricians, Lima, 2019

Lors des jeux panaméricains de 2019 à Lima, Alexia Zevnik a remporté la médaille d’argent au 100m libre dans un excellent temps de 55 s 04. Alexia nous prouve encore une fois qu’elle accumule les médailles internationales comme si elle en faisait une collection!

MarY-sophie harvey

ARGENT 200m papillon – Jeux Panaméricians, Lima, 2019

Lors des jeux panaméricains de 2019 à Lima, Mary-Sophie Harvey a explosé avec une récolte de 4 médailles. Cependant, c’est sa médaille d’argent au 200m papillon, dans un temps de 2 m 11 s 68 qui a le plus attiré notre attention. 

Katerine savard

BRONZE 100m papillon – Jeux Panaméricians, Toronto, 2015

Lors des jeux panaméricains 2015 de Toronto, une compétition regroupant les meilleurs nageurs des Amériques, Katerine est une fois de plus monté sur le podium à son épreuve de prédilection du moment, le 100m papillon. Touchant la plaque dans un temps de 58 s 05, elle montrait de quel bois elle se chauffait un an avant les Jeux Olympiques de Rio.