La Fédération de natation du Québec reçoit plusieurs questions de ses membres, sur une panoplie de sujets en lien avec la crise sanitaire. Cette section réunit les réponses aux questions les plus souvent posées.

Cette chronique constitue un instrument d’information. Aucune personne qui est un membre, un administrateur, un employé ou un consultant de la Fédération de natation du Québec n’accepte ni n’assume de responsabilité ni n’a d’obligation envers qui que ce soit relativement à cette chronique. Vous devez obtenir des conseils juridiques particuliers sur tout point précis vous concernant.

* L’information est évolutive et mise à jour régulièrement. 

      Non, Pour faciliter notre interprétation, dans l’univers aquatique, les clubs fédérés ne sont pas autorisés à organiser des activités libres offertes au grand public ou à un public restreint. Le gestionnaire peut organiser une séance libre pour une clientèle restreinte (ex : libre pour aînés, libre pour groupe d’athlètes, etc.). Les règles associées à la pratique libre s’appliquent et le gestionnaire est responsable de l’entièreté de l’activité. Aucun entraînement organisé n’est autorisé, seulement de la pratique libre. La surveillance est assurée par le propriétaire.

      Oui, plusieurs groupes peuvent faire des activités sur un même plateau sportif. Le nombre de groupes admis est déterminé par la capacité d’accueil du plateau sportif. Ex. : Un entraînement de plongeon peut avoir lieu pendant un entraînement de natation.  Les différents groupes ne doivent jamais se croiser dans les aires de circulation, dans les vestiaires ou sur les plateaux sportifs. Cependant, deux groupes peuvent être dans les vestiaires en même temps si la distanciation de 2 mètres peut y être respectée et que la circulation permet de ne pas se croiser. Les vestiaires peuvent être aménagés afin d’attitrer chacun des groupes à une section différente du vestiaire. Afin d’éviter les situations où les participants de différents groupes pourraient se croiser dans les aires de circulation, l’horaire peut être aménagé afin de favoriser des heures d’arrivée et de départ.

      Oui, un entraîneur peut superviser plusieurs groupes de suite en respectant les consignes sanitaires. Toutefois, un entraîneur ne peut changer de groupe au cours d’une même séance. L’objectif est toujours de limiter la transmission du virus advenant un cas d’éclosion.

      Les entraîneurs attitrés à un groupe doivent avoir les certifications requises et affiliés à la Fédération. Un entraîneur ne peut être responsable que d’un seul groupe de nageurs à la fois. Un parent ou un bénévole ne peut pas agir comme entraîneur et être responsable d’un groupe.

      Il faut ajouter un sauveteur. Le propriétaire  peuvent également exiger d’ajouter des sauveteurs. Il faut respecter en tout temps les règlement de la régie du bâtiment et le règlement de sécurité de la natation en piscine. Les entraineurs et assistant-entraineurs doivent être inscrit dans la base de données de Natation Canada. Pour les moniteurs des écoles de natation, ils doivent figurer sur une liste envoyée à la FNQ à info@fnq.ca. De plus, il faut respecter le règlement de la Régie des bâtiments du Québec.

      Un entraîneur qui a les qualifications pour être sauveteur peut être en charge de la surveillance de son groupe uniquement. Un entraîneur ne peut donc pas accepter la surveillance de plusieurs groupe. 

      Le propriétaire du plateau sportif et le responsable de l’activité doivent obligatoirement nommer un Capitaine COVID, une personne dédiée au respect des mesures sanitaires. Il peut s’agir à titre d’exemple d’un entraîneur, d’un parent ou d’un bénévole. Le Capitaine COVID doit être présent sur le plateau pendant l’activité. Il doit être compté dans le ratio de la capacité d’accueil du plateau sportif.

      Il n’y a aucun changement en ce qui concerne les entraînements faits dans le cadre d’un programme sport études. Toutefois, les athlètes de sport-études participant à des entraînements supplémentaires seront assujettis aux mêmes règles que celles de leur club civil lorsqu’ils participent à des entraînements en dehors de leur contexte scolaire.

      Oui, la compagnie Aquam propose des disques de distanciation pouvant être insérés dans les câbles antivagues. info@aquam.com 

      Oui, les enfants de 10 ans et moins peuvent être accompagnés d’un parent dans les vestiaires et jusqu’au plateau sportif. Le10parent doit obligatoirement sortir à l’extérieur par la suite. Il lui est fortement recommander de retourner dans son véhicule. 

      Veuillez suivre les directives et consignes du responsable de l’installation.

      Oui. Dans le respect de la distanciation physique lors de la pratique d’activités de loisir et de sport à laquelle des contacts ou rapprochements brefs sont permis à partir de la zone jaune à l’extérieur et de la zone verte à l’intérieur et extérieur.

      Les parties organisées et les ligues sont permises à partir de la zone verte ou dès le 11 juin (dans toutes les zones), Les compétitions (tournois) et événements sont permis uniquement en zone verte ou dès le 25 juin (dans toutes les zones).

      Oui, les contacts ou rapprochements de quelques secondes et peu fréquents sont permis, à partir de la zone jaune à l’extérieur et la zone verte à l’intérieur et extérieur
      et le cumul de ces contacts étroits par personne doit être inférieur à 15 minutes par jour.

      Les parties organisées et les ligues sont permises à partir de la zone verte ou dès le 11 juin (dans toutes les zones), Les compétitions (tournois) et événements sont permis uniquement en zone verte ou dès le 25 juin (dans toutes les zones).

      Les directives s’appliquent à tout organisme de sport, de loisir et de plein air.

      Les voyageurs étrangers doivent respecter les mesures applicables aux déplacements internationaux (le cas échéant) et aux mesures spécifiques à la province/territoire d’origine et de destination.

      Oui, il est toujours question d’entrée et sortie distinctes pour chaque plateau en plus de barrières physiques et d’aires de circulation distinctes.

      Pour les activités habituelles (parties et ligues) d’une association sportive d’un organisme de loisir, d’une municipalité ou d’une entreprise privée, les organisateurs doivent se référer aux mesures applicables au secteur du sport et des loisirs, notamment en ce qui concerne le nombre de participants par plateau sportif. Pour le nombre de spectateurs qui peut assister à ces activités, les mesures concernant les rassemblements extérieurs dans un lieu public s’appliquent. Un même site peut comporter plusieurs plateaux sportifs (ex. : parc avec plusieurs terrains de soccer ou de baseball). Un plateau sportif constitue un espace défini, un terrain sportif, une surface de jeu, dont les entrées, les sorties et les aires de circulation sont distinctes et leurs accès bien contrôlés (gymnase, patinoire, piscine, terrain de baseball, etc.).

      Pour la tenue de tournois ou de compétitions, les organisateurs doivent se référer aux mesures applicables au secteur du sport et des loisirs, notamment en ce qui concerne le nombre de participants par plateau sportif. Au sujet du nombre de spectateurs pouvant assister à ces activités, les mesures concernant les rassemblements extérieurs dans un lieu public s’appliquent. Un même site peut comporter plusieurs plateaux sportifs (ex. : parc avec plusieurs terrains de soccer ou de baseball). Par exemple, si l’endroit où se déroule la compétition ou le tournoi comporte 4 plateaux, il sera possible d’accueillir 200 spectateurs et 200 participants, et ce, sans que l’activité soit traitée comme un événement public. Il importe toutefois qu’il y ait un roulement de spectateurs et de participants après chaque partie, pour que ceux-ci aient quitté avant que d’autres prennent place sur chaque plateau. Ainsi, lors d’un tournoi de sport associatif où il peut y avoir des parents ou amis qui viennent observer chaque partie, cette modalité peut s’appliquer, dans la mesure où on ne s’attend pas à un grand achalandage. Notons que les organisateurs de compétitions ou de tournois ne respectant pas le nombre maximal de personnes par plateau sportif ou le nombre maximal de spectateurs permis doivent se référer aux directives concernant les événements extérieurs de sport et loisir (par exemple, lors d’une compétition ou d’une partie qui présente de l’intérêt pour le grand public, est ouverte à tous et est susceptible d’attirer un grand nombre de spectateurs).

      Un événement public extérieur signifie une manifestation de sport ou de loisir ponctuelle réalisée par un promoteur ou un comité organisateur, accessible au grand public, pour lequel le nombre de participants et de spectateurs présents ou anticipés est plus grand que celui permis pour les rassemblements extérieurs dans un lieu public. Il peut prendre la forme d’un championnat, d’une qualification, d’un essai, d’un tour, etc. Les activités d’envergure nationale et internationale sont également considérées comme un événement.

      Les mesures générales quant à l’application du port du couvre-visage dans un lieu public intérieur demeurent en vigueur. Il n’est cependant plus requis par décret lors de la pratique de l’activité physique à partir de la zone jaune.
      Les mesures édictées par la CNESST continuent de s’appliquer aux travailleurs et bénévoles des organismes.