félicitations aux nouveaux officiels niveau 5

La Fédération de natation du Québec souhaite souligner le cheminement de 3 officiels qui ont récemment obtenu leur certification niveau 5. Au nom de toute la communauté de la natation au Québec, merci pour votre implication et merci de si bien représenter notre sport.

Jean-Philippe Ponton cumule aujourd’hui près de 10 ans d’expérience dans l’univers des officiels de natation. Représentant du Club de natation Dollard-des-Ormeaux, il se joint à l’équipe d’officiels alors que ses enfants sont nageurs puis devient vite intéressé à perfectionner ses connaissances des différents rôles d’officiel. 

Officiel au sein du Pointe-Claire Swim Club, Simon Roughley a entamé son cheminement il y a un peu moins de 10 ans maintenant. Bien qu’il fasse preuve d’une très grande polyvalence à travers son expérience d’officiel, Simon se démarque, entre autres, par son expertise en tant que Juge à l’électronique en chef.

Laurent Pasquier devient officiel pour le Club de natation Torpille dès ses débuts, il y a bientôt 10 ans. Son intérêt à mieux comprendre tout l’univers de la natation le mène à rapidement franchir les étapes du cheminement de l’officiel. 

Pour l’obtention d’un tel niveau, ses officiels ont dû, entre autres, compléter un minimum d’une année de service en tant qu’officiel de niveau IV, organiser, diriger et superviser un minimum de deux stages différents de niveau II dans la dernière année et travailler à un minimum de deux sessions, à une compétition nationale de Natation Canada, à n’importe quel poste en tant qu’officiel de niveau III.

Au-delà de ses statistiques, graduer comme niveau V demande une implication exceptionnelle dans le sport, un dévouement pour ce dernier et des heures de bénévolat qu’il est impossible de chiffrer.

Merci à ses piliers de la natation et nous leur souhaitons une longue carrière, pour le bien-être de nous tous.

** Le rôle d’un officiel est de faire respecter les règlements qui régissent la tenue des compétitions. Il doit être impartial et équitable dans les décisions qu’il prend. Il doit bien faire son travail de façon à favoriser les performances des athlètes. L’officiel doit toujours se rappeler qu’il est là d’abord et avant tout pour les nageurs.