L’Entraîneur Légendaire Cliff Barry rend l’âme

Clifford Barry, double olympien et entraîneur de Victor Davis s’est éteint à 75 ans, entouré de ses proches à Montréal.

 

Cliff a représenté le Canada aux Jeux olympiques de 1972 et 1976 en water-polo. Natif de Montréal, il entraînait déjà à de jeunes nageurs et nageuses, tout en poursuivant son rêve olympique. Peu après 1976, sa carrière d’entraîneur fut vraiment lancée. 

Entre 1981 et 1991, il fut de pratiquement toutes les équipes internationales sur l’équipe des entraîneurs. 

En 1984, deux de ses nageurs ont remporté des médailles olympiques. C’est peu après ces Jeux que Clifford est revenu dans le paysage de la natation québécoise en 1986, alors qu’il fût engagé en tant qu’entraîneur-chef du Club de Natation de Pointe-Claire par un autre membre du Temple de la Renommée, Georges Gate. 

L’un de ses premiers nageurs, et le plus célèbre d’entre tous fût Victor Davis. Triple médaillé olympique, Victor est décédé tragiquement dans un accident de voiture en 1988, peu après avoir remporté une médaille d’argent aux Jeux olympiques de Séoul.

À Pointe-Claire, en plus de Victor Davis, son groupe comportait plusieurs nageurs et nageuses étoiles qui ont fait briller le Québec et le Canada sur la scène internationale. Parmi eux se trouvaient Rick Cosgrove, Robert Pearson, Jennifer Hutchinson, Chuck Meklensek, Stéphanie Shewchuk, Marc Daoust, Jim Chapman, Justin Finney et Mélanie Rice.


Trois fois nommé comme entraîneur en natation de l’année au Canada (1982, 1984 et 1986), il est intronisé dans plusieurs Temples de la Renommée, dont celui de l’Université Concordia, de Swim Ontario et de Water Polo Canada. Il est également l’un des fondateurs de la bourse Victor Davis, qui vise à aider les jeunes nageurs à poursuivre leur entraînement, leur éducation et leur quête de l’excellence au niveau international.

Entraîneur de l’équipe de natation du Collège John Abott depuis 2013 et membre des Beaconsfield Bluefins depuis 2019, Cliff a toujours été près d’une piscine, prêt à donner de son temps et de son savoir. 

Nos condoléances vont à sa femme Susan, sa fille Carling, ainsi qu’à tous ceux et celles qui ont eu la chance de croiser le parcours exceptionnel de cet athlète et entraîneur de légende.