Contactez-nous | Accès privilégié | Boutique | FAQ | Plan du site | Liens  
  

 

    ABC de la natation compétitive

 

A surveiller dans une compétition de natation - Voici un bref aperçu des épreuves en natation compétitive.

Longueur du bassin

Les compétitions en parcours long se font dans un bassin de 50 mètres. La piscine comporte huit couloirs et chaque couloir doit avoir 2,5 mètres de large. La température de l’eau doit être à 26 degrés Celsius.

La compétition

Une compétition de natation comprend normalement 13 épreuves individuelles et trois relais, pour les hommes et pour les femmes.

Épreuves de style libre

Au style libre, le nageur peut concourir dans le style qu’il veut. Le style habituel est le crawl. Ce style se caractérise par l’action alternative synchronisée des bras et des jambes. Le style libre se nage en distance de 50, 100, 200, 400, 800, et 1500 métres.

Épreuves au dos

Au dos, le nageur repose en extension sur le dos à la surface de l’eau. Le style consiste en un mouvement alternatif des bras. Il n’y a qu’au virage que le nageur peut se retourner sur le ventre; il effectue un virage-culbute et touche le mur avec les pieds. Le nageur doit refaire surface à moins de 15 mètres du mur au départ et à chaque virage. Les courses de dos se font sur 100 et 200 mètres.

Épreuves de brasse

La brasse est peut-être le style le plus difficile à maîtriser. Il requiert un mouvement simultané des bras sur un même plan horizontal. Les mains sont poussées de la poitrine vers l’avant ou sous la surface de l’eau et ramenées simultanément en traction vers l’arrière. Les jambes effectuent un mouvement simultané de “grenouille” ou mouvements des jambes en brasse. Les battements de jambes en crawl ou dauphin ne sont pas permis. Au virage le nageur doit toucher au mur avec les deux mains simultanément au même niveau. Les épreuves de brasse se disputent sur des distances de 100 et 200 mètres.

Épreuves de papillon

Style le plus spectaculaire et le plus exigeant physiquement, le papillon se reconnaît à un mouvement aérien simultané des bras combiné au battement du dauphin. Pour le battement du dauphin, le nageur bouge les jambes en même temps de haut en bas, dans un mouvement ondulatoire. Le battement de jambes du crawl n’est pas permis. Les épreuves de papillon se déroulent sur les distances de 100 et 200 mètres.

Quatre-nages individuel

L’épreuve du quatre-nages individuel, que tous appellent le I.M. (pour individual medley), présente les quatre styles de nage de compétition. Au quatre-nages individuel, le concurrent commence par le papillon, change au dos après avoir parcouru le premier quart de la distance, puis à la brasse pour un autre quart et finalement termine l’épreuve au style libre. Le quatre-nages se dispute sur des distances de 200 et 400 mètres.

Relais

Au relais quatre-nages, les quatre styles sont effectués par différents nageurs. Un nageur ne peut participer qu’à une seule partie du relais, qui commence avec le dos, puis se poursuit à la brasse, suivi du papillon et finalement le style libre. Le relais quatre-nages se déroule sur 400 m ou 4 x 100 m. Les relais style libre se nagent en distances de 4 x 50 m, 4 x 100 m, et 4 x 200 mètres.

Départs et virages

De nombreuses épreuves se perdent en raison de la faiblesse du départ et des virages. Au départ, le nageur se met en position à l’appel du starter, qui vérifie visuellement que tous les nageurs sont en position fléchie et immobiles. Puis, lorsqu’il est satisfait, le départ est lancé par un pistolet ou un dispositif électronique.
La vitesse des virages est essentielle à une bonne performance. Dans toutes les épreuves, le nageur doit toucher le mur, mais au style libre et au dos, le nageur effectue un virage-culbute et touche le mur avec les pieds. Pour les deux autres styles, le nageur doit toucher le mur avec les deux mains avant d’effectuer son virage.

Stratégies

Les épreuves de vitesse (soit le 50 et 100 m) sont en fait une ruée à puissance maximale, du bloc de départ au mur d’arrivée. La moindre erreur peut coûter au nageur de précieux centièmes de seconde, ... et la victoire.
Les épreuves de 200 m exigent que le nageur sache mesurer son allure et qu’il ait également la capacité de nager rapidement de façon contrôlée.
Les épreuves de 400, 800 et 1500 m style libre requièrent du nageur qu’il soit toujours conscient de la distance parcourue et de sa fatigue. Un début de course trop rapide peut miner la force du nageur et lui nuire pour le restant de l’épreuve. Par contre, si le nageur commence trop lentement, il peut se retrouver trop loin des meneurs et dans l’impossibilité de les rejoindre.


   Partenaires

        
 
 
 
                                                     
 
       

Partenaire du programme des maîtres nageurs :
             
 
  


 Contactez-nous | Accès privilégi?/a> | Boutique | FAQ | Plan du site | Liens  
?2011 www.fnq.qc.ca